BAÏKAL'S BOCAL

Vidéo à Baklany

Reportage de la télévision bouriate à Oulan-Oudé

copie

 

Le projet Baïkal-Méditerranée a pour objectif de lier culture, environnement, éducation.

Rappel des objectifs et du contexte, après la rencontre franco-russe (5 Russes, 5 Français) des 10 et 11 août 2009 à Batère – 1500 mètres d’altitude (P.O.)

- 2010 c’est le dixième anniversaire de la rencontre entre L’Insolite Traversée de Cyril Grosse et le Molodiojny Theatr’ d’Anatoli Baskakov; c’était en 2000 pour une double création franco-russe avec répétitions à Baklany (où se trouve le mémorial dédié à Cyril Grosse) au Baïkal, création à Oulan-Oudé, tournée à Moscou, Gap, Le Revest, Vitry. Le mariage de Gogol, mis en scène par Anatoli Baskakov. C’est possible, ça va ou l’un de nous est en trop, mis en scène par Cyril Grosse. De cette aventure sont nées suite à l’accueil artistique en 2005 à Avignon de professeurs russes enseignant le français, les Rencontres Cyril Grosse à Novossibirsk dont les 3° se dérouleront fin mai 2010 avec au centre des Rencontres des extraits de l’adaptation par Cyril Grosse d’Ulysse de James Joyce (Ulysse in Nighttown), extraits joués en français et en russe. En 2011, les 4° Rencontres porteront sur La Forêt d’Ostrovski dans l’adaptation de Cyril Grosse.

- 2010, ce sont les rencontres croisées franco-russes ; une labellisation de notre projet est possible. Nous l’avons obtenue.

- le projet vise à approfondir la différence entre France et Russie, afin de dépasser le seul cadre des relations humaines singulières, pour mieux découvrir et connaître les fondements socioculturels des deux peuples d’où déjà l’apprentissage d’éléments de la langue de l’autre. Se référer au livre de Maryse Dennes : Russie-Occident, philosophie d’une différence et aux textes de Gérard Conio.

- le thème sera : une goutte d’eau et le Baïkal, source de vies, mémoire des mondes des univers et des hommes. On se saisira avec prudence des travaux de Jacques Benveniste, Masaru Emoto, Luc Montagnier. L’imagination de chacun sera préférable à des approximations.

- la forme sera celle d’un bocal agité

copie1

Baïkal : 1/5 des ressources d’eau douce de la planète.
Au-delà des enjeux écologiques et des évolutions économiques qui pourraient dégrader le Baïkal, c’est toute la question du rapport entre l’homme et la nature, qui est posée : la nature comme paysage réel ou rêvé, certes, mais encore plus comme lieu de ressourcement, accomplissement, révélation de soi-même. On lira avec attention Présence de la Nature de Marcel Conche (PUF).

L’importance de l’eau dans tous les domaines a permis de dégager un thème possible pour les rencontres : une goutte d’eau, source de vies, mémoire des mondes et des hommes. Par ce thème, on cherche à éviter la folklorisation du Baïkal, à ne pas participer à la marchandisation du lieu et du mot.

Ce thème ouvre d’une part sur les utilisations de l’eau, la symbolique de l’eau, le lien entre arts et eau, d’autre part sur les formes possibles : photo, film, chanson, musique, théâtre, poésie … Une grande diversité de registres est possible dont le fantastique. Ce thème permet de croiser arts et politique, arts et questions de société.

Chamankacopie

Le bocal agité s'est déroulé du 28 juillet au 17 août 2010

Un livre est paru le 2 janvier 2012: Baïkal's Bocal (épuisé)

Des vidéos sont en ligne sur you tube

 

2g

Les 4 Saisons d'ailleurs
- activités -